Road trip en Bretagne : le tour de la région par la côte

Le tour de Bretagne en une semaine

   

 

 

Le contexte : partis au Canada au mois de mars, j’avais épuisé mon quota de grands voyages pour l’année ! Si l’on ajoute à ça que le chéri n’avait qu’une semaine de vacances, et qu’on était en plein contexte Covid_19, autant dire que les choix de destinations étaient restreints. Qu’à cela ne tienne, nous avions tout de même mérité un petit break estival… Et si c’était l’occasion d’aller rendre visite à la grand-mère de Monsieur, sur ses terres bretonnes.

Avant de continuer, rétablissons une vérité : si si les Bretons et les Normands s’adorent (autant qu’ils aiment se chambrer) !

Ceci étant dit, nous voici donc partis pour un petit road trip d’une semaine en Bretagne, dans la voiture de maman (elle a un break alors que moi, une Twingo), parce que c’est la loose, on n’a toujours pas trouvé de camion…

Au final on n’a dormi que 2 fois dedans, une fois en tente, une fois chez sa tante (attention à ne pas confondre) et 2 fois chez sa grand mère. Quand je dis « sa » je parle mon cher et tendre bien aimé semi breton au beurre salé, vous l’avez compris ^^ 

Jour 1 : voyage et arrivée à Questembert

Toujours au départ de Cherbourg, nous faisons une première halte chez la tantine du chéri à Questembert (non loin de Vannes)

pour le diner. Le lendemain matin, nous avons eu la chance de pouvoir profiter du marché qui a lieu tous les lundis et mercredis sur la place du village. Les halles de Questembert sont classées monument historique, et c’est vrai qu’elles sont magnifiques.

Jour 2 : Vannes

Nous poursuivons notre journée en direction de Vannes, où nous trouvons un parking gratuit près du port (ils sont sympa ces bretons quand même !). Le centre-ville piétonnier et fortifié, ainsi que le port valent incontestablement la balade.

 

Ville de Vannes

Jour 3 : Concarneau

Ensuite nous reprenons la route en direction de Concarneau, où nous trouvons un super spot pour la nuit grâce à park4night (#37822). Un parking en terre qui ne paye pas de mine comme ça, mais qui est au bord de la baie, et dont la vue est magnifique, surtout à marrée haute (en plus il y a des toilettes à 100 mètres !).

Le soir on est allés se poser dans les rochers un peu plus loin pour y prendre notre apéro sunset, pas besoin de vous dire que c’était canon.

   

Spot park4night non loin de Concarneau

C’était notre première nuit dans la voiture, et franchement, on a plutôt bien dormi.

Le lendemain matin : la tuile… Plus de gaz ! Et vu que je suis plutôt ronchon quand j’ai pas eu mon petit thé et mes tartines, le chéri s’empresse d’aller allumer un petit feu en mode Robinson Crusoe pour nous faire chauffer de l’eau. Le résultat était très convaincant, l’eau bout en 30 secondes… Par contre la casserole a pris cher !

Petit dej en mode Robinson Crusoe

Ensuite nous avons chaussé les baskets et pris le chemin côtier qui partait du parking et qui longeait la baie jusqu’à la ville close de Concarneau (traversée en bac pour y parvenir). C’est une petite ville à l’intérieur des remparts, méga touristique en plein mois d’août, mais très mimi, c’était l’un de nos coups de cœur du voyage.

 

Ville close de Concarneau

Le phare d’Eckmühl 

De retour à la voiture, nous reprenons la route vers la pointe sud-ouest de la Bretagne jusqu’à Penmarch’ pour y voir le phare d’Eckmühl. Apparemment ça serait l’un des monuments les plus visités du Finistère. Bon je ne dis pas que c’est pas sympa hein, mais c’est un phare quoi…

   

Le phare d’Eckmühl, et son eau translucide… mais glacée !

En fin de journée on s’est rendu du côté d’Audierne pour une nuit en camping à Kersiny plage. Le camping était complet, mais on a eu de la chance, une place vue mer s’était libérée juste quand on est arrivés ! La dame du camping m’a regardée avec dans grand yeux ébahis quand je lui ai demandé si on pouvait mettre notre nourriture au frais ! Bon apparemment ça ne se fait pas trop en France d’avoir des cuisines avec des frigos à disposition dans les campings. Du coup, à part pour prendre une douche et se faire un shampoing, refaire le plein d’eau et une tournée de vaisselle, pas grand intérêt de payer une nuit en camping (la douche, c’est déjà pas mal vous me direz, mais à 29€ la nuit, ça fait un peu cher la douche…).

Par contre la plage était vraiment très belle et idéale pour se faire un petit apéro. Par contre impossible de rentrer plus d’un orteil dans l’eau tellement elle était glaciale (et ce sont des Normands qui vous disent ça !).

Jour 4 : la pointe du Raz

Pour notre 4e jour de road trip, nous prenons la direction de la pointe du Raz, encore plus à l’ouest, en remontant un peu au nord d’Audierne. Nous ne nous sommes pas attardés sur Audierne car je connaissais déjà pour y avoir passé un week-end entre copains, mais c’est vraiment hyper mignon et ça mérite qu’on s’y arrête. J’avais passé une super soirée dans un pub, j’en garde un bon souvenir.

En arrivant à la pointe du Raz, l’entrée, enfin le parking était payant. Ca nous a un peu gonflé, du coup on est repartis pour aller se balader un peu plus loin sur la pointe du Van, là où c’était gratuit.

 

A proximité de la pointe du Raz et du Van

Le midi on a pique-niqué sur la plage de Douarnenez. Une belle plage où l’eau était translucide… mais également très très froide ! On a réussi à aller jusqu’aux chevilles cette fois là !

Nous avons repris la route en direction de la presqu’île de Crozon et nous nous sommes arrêtés en route à la plage de Morgat. Comme l’eau n’était pas profonde et qu’il fallait pas mal marcher pour ne plus avoir pied, ***hourra*** on a enfin pu se baigner, et la température de l’eau était même très agréable !

Nous avons ensuite cherché un nouveau spot park4night pour y passer la nuit, et après avoir un peu galéré, on a trouvé un endroit génial (#178264), au milieu de la forêt, non loin d’une falaise où la vue sur la baie était splendide pour un nouvel apéro ! Par contre pas de toilettes sur ce spot très nature. C’était notre deuxième coup de cœur du voyage.

  

Sublime spot park4night à Crozon

Jour 5 : Crozon

Le lendemain, c’était balade sur la presqu’île. Nous avons choisi celle qui débute à Pen Hir, et nous n’avons pas été déçus. La balade (8 km aller-retour) valait vraiment la peine. On a même était gâté à la fin de la balade par un gars qui jouait du biniou au dessus de la falaise, pour quelle raison, je n’en ai pas la moindre idée, mais le décor s’y prêtait hyper bien, c’était chouette.

 

Très belle balade à Crozon. 

Après avoir visité un peu le reste de la presqu’île en voiture, nous avons mis le cap vers Brignogan-plage, tout au nord, où résidait la grand-mère du chéri, qu’on appelle « Mam Goz » (se prononce mangoze, et signifie grand-mère en breton).

Sur la route on voulait passer par la forêt de Huelgoat, qui apparemment est très chouette, voir encore mieux que la très connue forêt de Brocéliande, mais on a complètement zappé ! Je dois dire que j’étais un peu déçue, mais je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même… Du coup si vous avez l’occasion, à mon avis c’est à faire !

Jour 6 et 7 : Brignogan-plage – petite pause chez la grand-mère

Après avoir fait le petit marché le matin, nous avons visité les alentours de Brignogan et notamment le village de Ménez Ham. Une reconstitution d’époque avec les toits de chaume et les fours à pain tout ça tout ça… Très sympa.

Reconstitution d’un village d’époque à Ménez Ham

Nous avons également été nous promener dans la baie de Goulven et les dunes de Keremma. Balade fort sympathique, et nous en avons profité en repartant pour nous arrêter faire le plein de gourmandises locales au Kouign Amann Berrou (boutique de souvenirs gourmands).

De la flotte en veux tu en voilà !

Autant vous dire que ce n’est pas comme ça qu’on avait imaginé la fin de notre road trip. Pour vous la faire courte, on voulait remonter tranquillement vers Cherbourg en longeant la côte nord sur 2 jours, avec une halte à Saint Malo. Sauf qu’il pleuvait tellement qu’on a roulé et fait toutes nos haltes en restant à l’intérieur de la voiture. On a même tenté une balade lors d’une accalmie mais quand il s’est remis à verser des cordes au bout de quelques minutes on a fait demi tour avant d’être trempés jusqu’au slip !

On s’est quand même arrêté à Saint Malo en fin de journée pour y boire un verre. On a trouvé un pub très sympa et branché (La Fabrik), et on a mangé notre crêpe au Grain Noir (il faut faire la queue pour rentrer, c’est tout petit et réputé, mais coup de bol quand on est arrivés, plusieurs tables se libéraient !). Le soir on était censés dormir dans la voiture, mais vu le temps on a décidé de rouler de nuit et de se coucher au chaud dans notre lit.

Conclusion du voyage : la Bretagne c’est très chouette… mais surtout avec le soleil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *