Tasmanie : Le jour où j’ai traversé les nuages…

Jour 5 – Vendredi 8 mars 2013 – Départ : Donaghy’s lookout – Arrivée : Hamilton – Météo : ensoleillée

Quand nous nous sommes réveillées ce matin là, nous ne nous attendions pas une seconde à ce que nous étions sur le point de voir quelques heures plus tard… Epais brouillard à couper au couteau, froid, humidité, nous nous sommes dit « bon ça y est le voilà le temps de Tasmanie »… Mais nous décidons quand même d’aller faire la balade, histoire de se bouger un peu. Au milieu de la forêt avec une visibilité à quelques mètres seulement, la promenade prenait même une allure mystico-effrayante. Après une demie heure de marche montante, on a eu l’impression d’avoir passé un vortex temporel, car tout d’un coup, on a été éblouies par un soleil brulant ! Et c’est en regardant autour de nous qu’on s’était rendues compte qu’on venait de passer au dessus des nuages… Quel spectacle saisissant. C’est la première fois que je voyais une mer de nuages et j’en avais des frissons d’émerveillement. Quand je pense que nous nous étions arrêtées ici par hasard parce que nous ne trouvions pas l’aire de bivouac que nous recherchions et que la nuit était tombée, je me dis que la vie est quand même super bien faite ! (Marche n°23 : Donaghys Lookout)great walks logo

mer de nuages tasmanie

 

Puis après avoir épuisé nos yeux à force de regarder la beauté du paysage, nous avons rebroussé chemin et repris le van en direction du Lac Saint Clair. Ce parc national est rattaché à celui de Cradle Mountain et est le point d’arrivée de l’Overland Track. Alors c’est surement parce que nous n’y avons pas fait les longues randonnées (nous avions encore les jambes endolories de la grimpette de la veille), mais je n’ai pas été bouleversée par ce parc. Nous avons fait la petite marche jusqu’au bord du lac (Platypus Bay) où nous avons pique-niqué, le cadre était très sympa pour manger nos sandwichs, mais aussitôt terminés, nous avons repris la route.

lac st clair tasmanie platypus bay

Nous avons fait halte à Hamilton où l’on nous avait indiqué qu’il y avait des douches ! Quel bonheur, car depuis le départ, notre seul bain avait été… dans la mer, suivi d’un rinçage à la douche de plage… Le savon et le shampoing allait donc être les bienvenus. Malheureusement, pour accéder à l’eau chaude, il fallait insérer une pièce d’1$ que nous n’avions pas sur nous ! Par chance il faisait encore bon, et l’eau n’était pas gelée.

Nous avons fini la soirée en compagnie de nos voisins de camping, autour d’un feu et de quelques bières. Après avoir passé plusieurs nuits seules au milieu de nulle part et dans la nuit noire, un petit contact avec la civilisation n’était pas désagréable. Il y avait même pas mal de monde sur cet aire, ce qui permettait de faire la causette avec des gens de tous horizons. C’est d’ailleurs là que nous avons appris que quelques heures plus tôt un énorme serpent tigre (je ne sais pas à quoi ça ressemble, mais rien que le nom ne sonne pas très sympa) avait été aperçu en contre bas près de la rivière, et qu’il fallait faire très attention si on se relevait la nuit pour aller aux toilettes ! Je crois que cette nuit là aucune envie pressante n’a été recensée… 🙂

flèche droite

Article suivant :  Hobart et ses environs, les immanquables

Un commentaire

  1. Pingback :Hobart et ses environs : les immanquables –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *