Cradle Mountain : le paradis des randonneurs en Tasmanie

Jour 4 – Jeudi 7 mars 2013 – Départ : Cradle Mountain National Park – Arrivée : Donaghy’s lookout – Météo : ensoleillée

Cradle Mountain, c’est la fameuse montagne qui se reflète dans le lac qui est à son pied, et dont on voit des superbes photos partout. Bon alors ça, c’est la théorie… En pratique, il faut tomber un jour où il n’y a pas un poil de vent ! Parce qu’il suffit d’une légère brise pour faire onduler la surface du lac, et adieu l’effet miroir ! Bon après c’est très joli quand même, hein, mais voilà ne vous attendez pas à ce que ce soit automatique, sinon vous risquez d’être déçus si vous ne veniez que pour ça !

cradle mountain tasmanie

Après avoir pris la navette à l’entrée du parc en direction de Dove Lake qui n’est autre que le soit disant lac « effet miroir » nous avons décidé de prendre de la hauteur pour avoir une meilleure vue d’ensemble. Sans sous estimer une seule seconde nos capacités sportives, nous avons choisi un chemin qui semblait plus court, bien que « steep and rough », c’est à dire difficile et abrupt ! Alors autant vous dire que c’était hyper corsé, à la limite de l’escalade de parois par endroits… Quelques hyper ventilations plus loin, nous avons finalement atteint le Marion’s lookout qui donne sur un superbe panorama de Dove Lake, Cradle Mountain et Crater Lake, un lac tout noir. Canon ! Avis aux amateurs, en redescendant, on s’est rendues compte qu’il y avait des chemins beaucoup plus progressifs que celui qu’on avait pris… Mais ça aurait été moins drôle !

chemin cradle mountain marion's lookout tasmanie

dove lake cradle mountain tasmanie crater lake tasmanie

Pour les vrais randonneurs, cet endroit est idyllique et regorge de balades en tous genres et de tous niveaux de difficultés. Comme je l’ai déjà évoqué précédemment, il est d’ailleurs traversé par l’Overland Track, une rando d’une semaine, dont vous trouverez plus d’infos en français sur la page d’accueil : menu Tasmanie, ou encore sur ce site dédié (en anglais) Cradle Mountain Huts Walk.

Pour notre part, ayant perdu l’usage de nos jambes, nous avons décidé de repartir en milieu d’après midi, vers Queenstown, une ancienne ville minière, où nous avons effectué quelques courses et remis (un peu) d’essence (vu le prix affiché à la pompe : 1,63$/L). Nous en avons profité pour prendre encore une fois de la hauteur et se rendre compte de l’étendue des anciennes exploitations minières, c’est assez impressionnant.

queenstown tasmanie

Nous avons ensuite continué jusqu’aux Nelson Falls dans le Franklin Gordon National great walks logoPark où nous nous sommes arrêtées pour y faire la petite marche de 10 minutes (Marche n°24 : Nelson Falls). On se promène au milieu de la forêt jusqu’à tomber sur une très belle chute d’eau couverte de mousses et autres végétaux : ambiance zen garantie, nous on adore !

nelson falls tasmanie

Nous avons ensuite repris la route à la recherche d’un camp site que nous n’avons pas trouvé (encore une fois, à croire que la Tasmanie et la signalisation, ça fait 2…), et comme la nuit était tombée, nous nous sommes finalement arrêtées au Donaghy’s lookout pour y passer la nuit. Un beau signe du destin car une surprise nous y attendrait le lendemain matin…

flèche droite

Article suivant : Jour 5 : Tasmanie : Le jour où j’ai traversé les nuages…

4 commentaires

  1. Très bel endroit, combien de temps environ pour monter tout là-haut?

  2. Pingback :Tasmanie : Le jour où j’ai traversé les nuages… –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *