Pourquoi l’outback est ce que j’ai préféré en Australie ? (Troisième partie : le Top End)

Alors vous l’avez compris si j’aime autant l’outback c’est principalement pour ses paysages grandioses, et son sentiment de liberté procuré par la rareté de la civilisation… Mais s’il y a bien une autre chose que j’affectionne particulièrement, c’est la CHALEUR ! Après 2 semaines à se geler toutes les nuits, on repasse en mode tongues/débardeur et on ressort le maillot de bain… BONHEUR ! Mais le Top End (extrême nord de l’île), ce n’est pas qu’un climat tropical, c’est aussi et surtout réputé pour 2 de ses parcs nationaux : le Litchfield et le Kakadu : Vous allez comprendre pourquoi…

Mais avant de commencer, un petit rappel sur les inconvénients du climat tropical….

australian mosquitoes

Et oui, les insectes aussi aiment avoir chaud. Pour les moustiques, autant vous dire que si vous êtes comme moi, un de leurs plats préférés, vous allez prendre cher !!! Par contre comme la vie est bien faite, les australiens disposent d’une arme ultra efficace : le BUSHMAN ! Vous serez très bien protégé, à condition de l’emporter partout avec vous ET de vous en mettre dès que le soleil commence à décliner, ET de ne pas oublier un seul coin de peau ! Mais si vous avez raté un de ces points, pas de panique (enfin pas trop) afin d’éviter la crise de démence quand vos 40 piqûres se mettent à vous démanger en même temps, avalez un cachet d’antihistaminique, et badigeonnez vous de crème cicatrisante : remède miracle, testé et approuvé…

moustiques en australie

Avec le Bushman, les antihistaminiques et la crèmes cicatrisante, vous êtes parés pour les tropiques !

fb_moustiques

moustique

Bon j’espère que je ne vous ai pas fait peur avec mes moustiques affamés, mais je tiens à vous prévenir qu’il y a encore pire… Les mouches ! Si vous décidez de faire l’outback pendant la saison chaude, je vous recommande vivement d’acheter un filet à vous mettre sur la tête. Vous pensez que vous aurez l’air d’un clown, mais vous me remercierez de vous avoir évité l’asile ! En période de fortes chaleurs, les mouches sont à la recherche de n’importe quelle source d’humidité, elles seront donc très friandes de vos yeux, bouche, narines, oreilles, ainsi que toute partie transpirante de votre corps, à savoir : partout ! Et elles ne sont pas 2 ni 3, mais 10, 20, 30, 50 en même temps sur vous…

En même temps si vous êtes intéressés par l’outback, mieux vaut ne pas avoir peur des petites bébêtes… ni des grosses d’ailleurs ! Une fois qu’on a accepté l’idée qu’en Australie tous les animaux pouvaient potentiellement nous tuer, on s’y fait très bien… Allez rassurez vous il y a plein de trucs super sympa à faire dans l’outback :

12. Les jumping crocodiles :

N’ayant pas eu “la chance” d’en apercevoir par nous-même, nous avons décidé d’aller faire l’attraction touristique des jumping crocodiles (les crocodiles sauteurs), pour en voir “en vrai” ! C’est effectivement impressionnant à voir, par contre, on sent bien que les animaux ont plus qu’il ne faut à manger, et viennent donc sans conviction attraper le bout de viande qu’on leur tend, du bout des dents…

crocodiles australie crocodiles australie crocodiles australie

Bon allez, je vais arrêter de vous torturer avec les méchants animaux d’Australie ! Repassons en mode détente avec…

13. Les piscines naturelles de Mataranka où l’eau avoisine les 34°C (Esley National Park). Autant vous dire qu’après des jours et des jours dans le froid, où les douches se comptaient sur les doigts d’une main, on frôlait l’extase !

fb tropiques

Pour la petite anecdote (désolée, en fait j’en ai pas fini avec les bestioles !), alors qu’on barbotait bien tranquillement en compagnie de quelques autres touristes, on voit à quelques mètres de nous un serpent qui s’approchait des berges. Nous, pas paniquées du tout, on s’est senties rassurées d’être dans l’eau, quand notre voisine de droite se met à chuchoter “all snakes can swim” (tous les serpents savent nager) ! Euh ah ouais, c’est vrai ça, elle n’a pas tort… Alors là vous imaginez un groupe de 5-6 personnes immobiles dans l’eau, le regard fixé sur les moindres mouvements du reptile, ne sachant pas s’il fallait fuir ou au contraire se faire le plus discret possible, quand finalement l’animal a fini par se glisser dans l’eau avant de s’infiltrer dans un trou juste au dessus de la surface… Petite suée sur le coup, c’est seulement après qu’on a appris que seuls les serpents de mer étaient capables de nager ET de mordre en même temps ! Nous étions donc en effet bien protégées dans l’eau ! (pour une fois)

sources d'eau chaude mataranka sources d'eau chaude mataranka

Et pour les fans des sources d’eau chaude naturelles, en remontant plus au nord vers Darwin, vous avez aussi les Douglas Hot Springs qui valent également le détour. Plus authentiques car plus peuplées d’australiens que de touristes, elles sont aussi plus chaudes : environ 40°C à certains endroits ! Le plus, c’est la petite rivière qui longe les sources et qui permet de se rafraichir après avoir semi-cuit dans les mares bouillantes !

douglas hot springs douglas hot springs

14. Balade en canoë dans la superbe Katherine Gorge (Nitmiluk National Park)

En remontant un peu plus vers le nord, vous pourrez vous adonner à quelques loisirs aquatiques tels que le canoë, et vous verrez également sur les berges de très nombreux marsupiaux peu farouches en fin de journée.

marsupial Katherine gorge Katherine gorge

15. La superbe balade dans le Leliyn National Park, jusqu’aux Edith Falls. (Leliyn loop walk, 2,6km)

Pour les amateur de promenades, celle-ci est immanquable selon moi… Vous trouverez une telle diversité de paysages en si peu de kilomètres, et la baignade à mi-parcours est un bijou !

Edith Falls - Leliyn National Park

Edith Falls - Leliyn National Park  Edith Falls - Leliyn National Park Edith Falls - Leliyn National Park

Et enfin, terminons par les 2 parcs nationaux dont je vous parlais en début d’article :

16. Le Litchfield National Park : un des joyaux du Northern Territory :

Je recommande vivement d’y rester au moins 2 jours, d’y faire les balades et de vous baigner dans les piscines des cascades… Ici pas de crocos, alors on en profite pour barboter…

Le Buley Rockhole : un de me endroits préféré dans le parc. Au programme : détente dans un cadre paradisiaque…

Buley Rockhole - Litchfield National Park Buley Rockhole - Litchfield National Park Buley Rockhole - Litchfield National Park

Florence, Tolmer et Wangi Falls pour le plaisir des yeux :

Florence falls — at Litchfield National Park. Tolmer fall — Litchfield National Park wangi falls — Litchfield National Park

Bon vous l’avez compris, l’endroit est idéal pour se baigner, mais pas que, profitez-en aussi pour vous balader au milieu de la végétation tropicale, et de découvrir d’impressionnants habitants… (non non ce ne sont pas des fruits mais bien des chauves-souris qui font la sieste dans l’arbre… n’hésitez pas à cliquer sur la photo pour agrandir)

liechfield foret chauves souris liechfield

Dans le Litchfield vous trouverez également des champs de termitières magnétiques, c’est à dire qu’elles ont une orientation particulière par rapport au soleil qui leur permet de réguler leur température :

termitières magnétiques Liechfield

fb backpacker

17. Le Kakadu National Park :

Encore plus connu que le Litchfield, il est inconcevable d’aller dans le Territoire du Nord et de passer à côté de ce parc tellement sauvage que la plus grande partie n’est accessible qu’en véhicule tout terrain. Certains préfèreront le Litchfield car plus petit et facilement accessible aux voitures de tourisme, mais si vous avez la chance de rencontrer des Australiens ou d’autres backpackers prêts à vous emmener en 4×4, l’expérience sera inoubliable ! En ce qui me concerne j’ai eu cette chance puisqu’en étant hébergée en courchsurfing sur Darwin, notre hôte organisait régulièrement des petits week-end dans le parc avec ses amis et les couchsurfeurs qu’elle hébergeait !

Aperçu de ce week-end multi-culturel :

kakadu kakadu

Pour aller se baigner, il faut monter sur les hauteurs à cause de la présence possible de crocodiles…

IMG_0693 kakadu

kakadu kakadu

kakadu kakadu

Cette photo me rappelle que je dois vous parler d’une dernière chose spectaculaire de l’outback :

18. Les feux de bush

Il faut savoir qu’en tant que pays aride, l’Australie est victime tous les ans de feux de bush qui font parfois d’incroyables dégâts… Afin de minimiser les risques en été, des campagnes de feux volontaires sont mises en place tous les hivers afin de détruire les “weeds” (mauvaises herbes) qui une fois sèches en été, sont non seulement de véritables allumes feux, mais en plus rendent la propagation d’autant plus rapide et incontrôlable… Alors pas de panique si vous voyez ça d’avril à septembre :

feux de bush australie feux de bush australie feux de bush australie

– Fin de la troisième et dernière partie sur l’outback –

Itinéraire d’environ 3000 km effectué en 10 jours. Sans compter le week-end dans le Kakadu qui a été fait plus tard au départ de Darwin.

Itinéraire outback Alice springs - Darwin

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *