Départ du Stade de France

Jour 1 – Jeudi 17 février 

7h40 : rdv au Stade de France pour les vérifications mécaniques et administratives. Après avoir tourné pendant au moins 30 minutes autour du stade nous avons enfin fini par rentrer! Le début de l’aventure commençait… Enfin presque puisque nous avons été recalé lors du contrôle mécanique à cause de notre anneau de remorquage avant qui n’était pas conforme! Heureusement, nous avons été autorisé à prendre le départ tout de même à condition qu’on remette un anneau conforme en arrivant à Algeciras, avec l’aide des mécanos de l’organisation qui étaient sur place…

Après notre tout premier briefing à 12h30, le départ fut enfin donné à 13h… Rendez-vous donné à Algeciras avant samedi 15h…

Nous étions une équipe de 5 équipages à partir ensemble (tous de la même école de commerce que moi, l’ESM-A / ISEAM de Marne la Vallée) et afin de nous retrouver nous nous sommes tous donné rendez vous chez Manu, l’un des membre de l’équipe, qui habitait près de l’autoroute. Le temps de tous se retrouver la bas, de changer une roue (et oui un équipage avait déjà des soucis), de manger un peu, il était déjà presque 16h quand nous avons enfin décollé de Paris!!! Nous pensions être les derniers, mais pas du tout, nous avons très rapidement retrouvé des 4L sur l’autoroute (certains avaient fait comme nous, d’autres avaient déjà eu des problèmes mécaniques etc.)

Petit coup de coeur du premier jour : ayant été avertis d’un bouchon sur l’autoroute au niveau de Blois par radio trafic, nous avons décidé de le contourner par la nationale… Et nous avons été très bien inspiré car non seulement nous ne nous sommes pas rallongé la route, nous avons évité le bouchon, mais en plus nous avons traversé la ville de Blois qui est magnifique et nous avons eu le droit à un magnifique coucher de soleil rose, suivi de l’apparition de la pleine lune. Musique à fond en chantant à tue tête avec mon frère, nous étions bel et bien partis, et super heureux de prendre part à cette aventure après avoir autant galéré dans la phase de préparation qui s’est terminée le matin même de notre départ pour Paris!

A la base nous pensions passer la nuit après la frontière espagnole… C’était sans compter que nous avions le plus petit moteur existant (800cm3) et que notre vitesse moyenne était de 80km/h!!! Mais comme la route était encore très longue, nous voulions avancer le plus possible pour arriver à Algeciras dans les temps, sachant que nous n’étions pas à l’abris d’un problème mécanique… C’est pourquoi nous voulions dépasser Bordeaux et trouver un Formule 1 juste après… Sauf qu’entre Bordeaux et Bayonne, nous n’avons rien trouvé! C’est donc à 4h du matin que nous sommes arrivés exténués à Bayonne…

droit-fleche-orange_17-526113448

Jour 2 – Vendredi 18 février – La traversée de l’Espagne : journée marathon

Retour aux étapes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *