En route sur la Panamericana peruana !

La route panaméricaine est un voyage en elle seule. Surprenante, mythique et changeante, vous ne voyez pas défiler les kilomètres.
Et pourtant, la panaméricaine, ce ne sont pas moins de 25 000 km reliant l’Alaska à la Terre de feu.

L’idée d’une voie traversant les Amériques voit le jour en 1889 lors d’une première conférence Pan Américaine. C’est en 1923, lors de la 5e conférence, que le chantier débute enfin.

L’objectif était de créer un réseau d’échanges commerciaux entre les différents pays, objectif que l’on peut estimer atteint aux vues du nombre de camions croisés en chemin.

Dans un pays éclectique comme le Pérou, cette route, droite comme une flèche, vous invite à la découverte de paysages surprenants. En route pour 3 000 km de territoire sauvage et désertique le long du Pacifique, avec l’agence de voyage au Pérou Perú Excepción !
De nombreuses étapes incontournables s’offrent à vous. Du surf ou sandboarding, du désert a l’océan, des sites archéologiques à la vie citadine, il y en a pour tous les goûts.

Commençons par le Sud.

D’Arica à Arequipa

Une fois la frontière passée, vous rentrez sur le territoire péruvien. Mais surprise ! A Puerto de Ilo, ce sont des bateaux boliviens que vous voyez amarrés au port. En effet, le Pérou a concédé à la Bolivie un accès permanent à l’Océan Pacifique : on l’appelle Boliviamar.

La Panam’ fait ensuite un crochet par la ville dArequipa, perchée à 2 300 m d’altitude.
Surnommée la ville blanche en raison de l’utilisation de pierres volcaniques pour sa construction, c’est une ville à la fois historique et dynamique. Dans son centre historique, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, ne manquez pas la visite du sublime monastère de San Catalina.

Parmi les autres grandes fiertés d’Arequipa, on trouve la flore exceptionnelle de la région, avec ses volcans en activité, ses sources thermales ou encore l’un des canyons les plus profonds du monde, Colca et Cotahuasi. Lancez-vous dans de somptueuses randonnées et profiter de ce cadre grandiose.

Reprenez la route, vous rejoignez la côte et continuez la route jusqu’à Nazca. Faites une halte à Camaná pour visiter des ruines précolombiennes.

Envolée mystique à Nazca

Classés patrimoine mondial de l’humanité depuis 1994, les géoglyphes de Nazca et Palpa ont été tracés dans le sol il y a plus de 1 500 ans par les civilisations Nazca et Paracas. Prenez de la hauteur et laissez-vous surprendre par la netteté de ces lignes.

Depuis l’aérodrome de Nazca, vous survolez une zone de 50 km de longueur sur 15 km de large et pouvez distinguer entre 25 et 28 des 300 figures dans leur intégralité. Certaines représentent des créatures vivantes, d’autres des formes géométriques de plusieurs kilomètres de long.

Une autre option pour les observer est de se rendre aux deux miradors accessibles depuis la Paramericana. Ici, la route coupe le désert en deux (et même le lézard, l’une des figures).

L'Arbre et les Mains de Nazca

Pisco, vin, palmiers et sable fin

150 km, c’est la distance qui sépare les lignes de Nazca de la ville dIca, capitale du département du même nom. Cette ville s’étend dans la vallée du rio du même nom, entre le grand plateau d’Ica et la Pré Cordillère des Andes. La vallée bénéficie d’un climat doux, qui permet la culture de nombreux fruits comme le raisin, utilisé pour produire vin et pisco.
Le centre ville avec ses églises coloniales mérite également une visite. Sur la Panamericana, au nord ou au sud de la ville, ne manquez pas la visite de l’une des bodega qui vous permettra de déguster les meilleurs vins du pays et d’en apprendre davantage sur la fabrication de l’alcool de pisco.

Située à 5 km de la ville, la laguna de Huacachina est un petit lac naturel en plein milieu du désert.
Ce petit oasis, avec ses dunes et ses palmiers, est une étape reposante de votre séjour.
Après la descente en sandboard ou en buggy des immenses dunes de sable, profitez des magnifiques couchers de soleil sur l’oasis, tout en sirotant un Pisco Sour.

Poursuivez votre route en direction de Paracas pour visiter sa réserve naturelle et les îles Ballestas au large. Manchots, dauphins, pélicans, mouettes grises, condors, phoques ou flamants roses : découvrez cette faune époustouflante et admirez le contraste entre bleu indigo de l’océan et doré de désert.

A moins de 3 h de Lima, c’est une des destinations préférées de ces habitants, en quête de soleil et farniente. Ne soyez donc pas surpris de croiser sur votre route de nombreux vendeurs de bouées, piscines ou serviettes de plage.

A la découverte de la capitale

Au bord de l’Océan, Lima, surnommée la ville grise pour la brume qui l’enveloppe une grande partie de l’année, est une capitale à la fois historique et dynamique. Les passionnés d’Histoire ne seront pas déçus car la capitale du pays offre un large choix de musées. Promenez-vous dans son centre historique, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et visitez les principaux édifices coloniaux de la ville : la cathédrale, l’église San Francisco, le couvent Santo Domingo et le Palais de l’Archevêché.
Partez à la découverte du site archéologique de Huaca Huallamarca dans le joli quartier de Miraflores. Lima est réputée comme la capitale gastronomique de l’Amérique du Sud, alors profitez de votre séjour dans la ville pour découvrir les différentes spécialités culinaires du pays.

12-plaza-san-martin Lima

Crochet vers la Cordillère Blanche

Au nord de Lima, la route surplombe l’Océan sur des kilomètres. Vous serez surpris par le nombre de camions croisés, et surtout par les cargaisons aussi énormes qu’improbables. Première étape : Caral, où est apparue la plus ancienne civilisation connue d’Amérique latine, il y a 5 000 ans.

A Pativalca, vous quittez la panaméricaine et faites un détour pour découvrir la Cordillère Blanche.
Les étendues plates et désertiques laissent petit à petit place à de superbes paysages de montagnes, jusqu’à Huaraz. C’est la base idéale pour découvrir les paysages à couper le souffle du Parque Nacional Huascarán : lacs glaciaires, énormes puya raimondii et sommets enneigés s’élançant vers le ciel.

De Trujillo à Chiclayo : entre plages et sites archéologiques

Le littéral nord attire à la fois les surfeurs venus découvrir les plages de l’extrême Nord et les passionnés d’Histoire qui s’émerveilleront à la découverte des cultures Mochica et Chimu.

Trujillo est considérée comme la capitale culturelle du pays. Elle vit au rythme de ses nombreuses manifestations, comme les traditionnels concours de danse marinera ou du cheval de paso. De là, vous partez visiter le site archéologique de Chan Chan. Plus grande cité d’adobe du monde, on y admire les vestiges de palais et de mausolées de l’élite de la culture Chimú.

Trujillo

Profitez aussi de la plage, à Huanchaco, célèbre pour son « caballito de totora », traditionnel bateau de pêche. Selon la légende, c’est ici que débarqua le premier prince de la dynastie Chimú.

A 200 km au nord, Chiclayo est surnommée la ville de l’amitié pour l’hospitalité de ses habitants.
Découvrez les vestiges de la tombe du Señor de Sipan, la Huaca Rajada. Au nord de la ville, poursuivez l’aventure précolombienne dans les immenses pyramides de Túcume, de plus de 30 m de haut.

Chiclayo

L’extrême Nord : plages et surf à l’honneur

Fatigués par la route ou en quête de farniente sous les cocotiers ? Rendez-vous dans le nord du pays pour profiter des plages à perte de vue. Mancora est la station balnéaire la plus prisée du Pérou et pour cause : le soleil y brille toute l’année.

Plage de Mancora

Réputée pour ses plages de sable fin et ses eaux chaudes, elle attire aussi de nombreux surfeurs à la recherche des meilleures vagues de la côte. C’est ici, sur la plage, que vous dégustez les meilleurs ceviche, plat typique de la côte péruvienne.

A proximité, le Parc national Cerros de Amotape est riche par la faune et la flore qu’il abrite.
Au nord on trouve une série de magnifiques plages de sable blanc, comme Punta Sal, destination idéale pour pratiquer la plongée. Tumbes, entre côte désertique et forêt tropicale, est la dernière étape du voyage avant la frontière équatorienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *