Arrivée en Tasmanie et premières impressions

Jour 1 – Lundi 4 mars 2013 – Départ : Devonport – Arrivée : Levon Canyon – Météo : ensoleillée

Parties la veille en fin de journée de Melbourne, nous arrivons sur Devonport aux alentours de 15h. On avait beau m’avoir dit que la Tasmanie était à part, qu’une atmosphère différente y régnait, je n’arrivais pas à me rendre compte avant d’avoir ressenti cette chose étrange… S’en est presque mystique, cette île est envoutante !

 devonport vue bateau devonport vue bateau 2

devonport vue bateau 3 devonport vue beateau 4

Une fois débarquées sur la terre ferme avec le Van’Ess, on se dirige vers le point de vue à côté du phare. On traverse la ville, c’est paisible, on y respire la sérénité, et après avoir vécu à Melbourne quelques mois, on retrouve cette nature omniprésente propre à l’Australie. Un pompier nous salue (bon ok on est 2 filles, mais c’est sympa quand même !), les gens que l’on croise nous disent « good day », les autres vans nous font signe aussi, un backpacker vient nous taper la causette sur le parking du supermarché, bref, on vient d’arriver et on a l’impression d’être là depuis 6 mois !

 phare de devonport plage de devonport

Après avoir fait le plein de courses pour le road trip, on s’est fait surprendre (comme des bleues) par la nuit qui tombait très rapidement, mais nous décidons de prendre la route quand même en direction de Leven Canyon. GRAVE ERREUR ! Comme si on ne savait pas, après maintenant 8 mois en Australie, qu’il était complètement inconscient de rouler la nuit… Et pour cause à peine arrivées sur la petite route que ça grouillait déjà de petits animaux en tous genres qui sautaient dans tous les sens, sur le bas côté et sous nos roues ! Alors rassurez-vous aucun animal n’a été maltraité ni tué lors de cette épopée ridicule, car en tant que bonne Brigitte Bardot (le côté facho en moins!) je ne me serais pas remise d’avoir ne serait-ce que blessé un de nos petits amis à poils. Mais alors je ne vous dis pas, obligée de rouler à 30km/h tout le long, en pilant à chaque fois que quelque chose traversait la route. Résultat on a mis presque 3h à faire un trajet qui devait durer moins d’1h à la base ! Donc encore une fois : je vous le déconseille FORTEMENT !

panneau tasmanie

.

.

45 km/h du crépuscule à l’aube… Même les panneaux le disent…

.

.

.

Quand finalement on est arrivées sur le lieu du bivouac – épuisées – il faisait une nuit tellement noire, qu’on était à moitié terrorisées de préparer le diner dehors au milieu de la forêt, avec tous ces bruits d’animaux qui poussaient des cris déments (surement les fameux diables de Tasmanie), et dont on avait l’impression qu’ils étaient à quelques mètres de nous. Mais on ne voyait absolument RIEN évidemment, imaginez le flippe ! Une vraie scène de film ! Par contre, dès qu’on levait les yeux, un veritable tapis d’étoiles s’offrait à nous… Ca valait définitivement le coup de se faire un peu dessus !

leven canyon rest areaLe fameux lieu du bivouac… Beaucoup moins effrayant au petit matin ! Mais imaginez la même scène en pleine nuit !

 

Article suivant : Découverte de la côte nord de la Tasmanie et déjà un coup de coeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *