La gastronomie portugaise

Une de mes plus grosses surprise au Portugal a été la découverte de leur gastronomie que j’ai placé au 3ème rang mondial derrière la française, l’italienne et juste devant la thaï ! Je la trouve beaucoup plus fine et moins grasse que celle de leur voisin ibérique. Ils aiment associer les saveurs, notamment le sucré / salé, ajouter la juste dose de noix (cajou, pignon de pin, ou normales), et leurs fruits sont tout simplement délicieux et tellement goûtus, gorgés de soleil ! On était à 2 doigts de l’orgasme culinaire en dégustant des fraises dans une salade ! Et côté prix, même si plus on descend dans le sud et plus les prix montent (ex 5€ le pichet d’un litre de sangria à Aveiro, 15€ à Lisbonne) cela reste particulièrement bon marché, surtout lorsqu’on s’éloigne des lieux touristiques, on peut manger copieusement, pour rien !

Voici ce dont on s’est régalées pendant nos 2 semaines :

  • la sangria : le rafraichissement parfait par une chaude journée d’été
  • le pica pau  : un émincé de boeuf tendre et de légumes croquants, qui trempent dans une sauce succulente, servi en apéritif, à picorer entre amis (pesticos = tapas portugaises). Prévoir le pain pour ne pas laisser une goutte de sauce !
  • les spaghettis aux crevettes et au pesto (esparguete guiho)
  • la burrata : si vous aimez la mozzarella di buffala… la burrata c’est le cran encore au dessus !
  • le sucré/ salé (salades avec des fruits, pâtes au jambon fromage oeuf et miel…)
  • les toasts au fromage frais, roquette et filet d’huile d’olive
  • les pasteis de nata (de Belem)
  • le jus d’orange pressé (très répandu et peu cher)

                                           

Itinéraire culinaire :

  • Porto : Le Nata Lisboa (R. das Flores 291, 4000-069 Porto, Portugal) pour ses Lisboa sandwishes (pain de campagne grillé avec un large choix de compositions, notamment le fresh cheese au fromage frais, roquette et filet d’huile d’olive, simple mais à tomber) et sa sangria bleue pour son originalité !

nata lisboa

  • Porto : Le Mercador Café (R. das Flores 180, 4050-266 Porto, Portugal). Un des meilleurs brunch, si ce n’est le meilleur de ma vie ! La carte nous faisait tellement envie qu’on a commandé quasiment tous les plats, et on a pas été déçues ! On s’est régalées de leurs salades et tartines aux multiples saveurs sucrées (fraises, confiture de figues, jus d’oranges pressées) et salées (avocats, jambon ou saumon fumé, burrata, noix, fromage). Evidemment on a eu les yeux plus gros que le ventre, mais il était hors de question d’en jeter une miette ! Grace au take away on a pu se régaler une 2ème fois le soir venu !

 mercador cafe porto      mercador cafe

  • Aveiro : Le Nos os tras montes (Praça 14 de Julho, 3800-106 Aveiro, Portugal). Pour ses prix défiant toute concurrence (Pichet de sangria : 5€) sur une petite terrasse typique et sympathique. Ou comment repartir calée, sans avoir l’impression d’avoir dépensé !

  • Nazaré : Le À Deriva Beach Bar (Av. Manuel Remígio 87, 2450-106 Nazaré, Portugal). Comme son nom l’indique c’est un bar de plage où il est également possible de manger, et c’est plutôt bon et pas cher, pour un lieu touristique ! On était tellement bien installées qu’on y a passé la moitié de l’après midi. L’avantage de voyager pendant l’arrière saison, c’est qu’on ne se fait pas virer !

        

  • Lisbonne : Le Vestigius (Rua da Cintura do Porto de Lisboa, Caís do Sodré – Arm. A17 – 1200-450 Lisboa). Situé dans le quartier branché de Cais do Sodré, jusqu’à côté du terminus du train qui porte le même nom. A la hauteur de la réputation du quartier, l’endroit est super travaillé niveau déco, la terrasse avec vue panoramique sur le Tage et les quais est très agréable, et en plus c’est très bon. C’est là où j’y ai mangé un des meilleur pica pau. Côté prix, c’est plus cher que dans un village évidemment, mais pour une capitale, ça reste honnêtement super correct !

             

  • Lisbonne : Le Atira-te ao rio (Cais do Gingal, n.º 69/70, 2800-284 Almada, Portugal) pour son cadre époustouflant et romantique à souhait au coucher de soleil. Traversez le Tage (par exemple en bateau de Cais do Sodré à Cacillas) pour une vue imprenable sur Lisbonne et le pont du 25 avril (celui qui ressemble à celui de San Fransisco).  Les prix sont également un peu plus élevés, sans être inabordables, et le personnel est super sympa. C’est un immanquable de Lisbonne !

   

  • Lisbonne : Le très branché Bunker (Armazém 7, Doca Alcântara, 1350-353 Lisboa) pour manger un bon burger au bord de l’eau juste en dessous du pont du 25 avril.

         

  • Oeiras : Le bar de plage O Amarelo. On y a mangé parce qu’on logeait pas loin, et franchement le cadre était encore une fois super top. Quand on est arrivée un DJ électro chill mixait, c’était vraiment hyper sympa. Côté culinaire, j’ai pas trop aimé mes toasts, mais par contre les filles avaient pris des spaghettis aux crevettes et au pesto (esparguete guiho), et elles ont adoré !

  • Cascais :  Mention spéciale pour le bar de la Praia da Rainha (littéralement le bar de la plage de Rainha), pas pour sa gastronomie, mais parce qu’il est vraiment agréable !

 

  • Toujours à Cascais, sur la plage d’à côté, la Praia da Conceição, vous pouvez y commander des take away de pica pau et de burrata, à manger sur la plage au coucher de soleil, accompagnés de vos verres de sangria, bien entendu !

   

Voilà donc les endroits qui nous auront marqué, soit par leur qualité gustative, soir parce que le cadre y était agréable. Vous l’aurez compris, la nourriture doit faire partie de vos postes de dépense prioritaires au Portugal, ça en vaut vraiment la peine, et cerise sur le gâteau, ce n’est pas ce qui va vous ruiner ! D’ailleurs si certains d’entre vous ont des recettes de plats portugais, je suis preneuse… 

2 commentaires

  1. Pingback :Porto et ses alentours – Drive me to the world

  2. Pingback :Lisbonne et ses alentours – Drive me to the world

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *