L’outback australien

vignette_roadtripper_outback        vignette_bolide_outback     vignette_itineraire_outback

Ah l’outback australien… Je ne saurais dire si c’est parce que c’était mon tout premier road trip en Australie que j’en garde un souvenir aussi incroyable, mais ce fut clairement un de mes road trips préféré ! Quelle claque ! Evidemment je parle des paysages totalement grandioses et que l’on ne voit nulle part ailleurs, de cette terre rouge caractéristique, mais aussi de ces grands espaces à perte de vue, de cette sensation d’être seul au monde, hors du temps…

Je dirais que ce road trip ne conviendrait pas à tout le monde. On est loin de tout, des stations essence tous les 300 km, pas de réseau pendant des jours, pareil pour les douches. On a un peu peur de tomber en panne quand on voit les carcasses de voitures et de vans abandonnées ici et là sur le bas côté. Des conditions climatiques assez difficiles : nuits très froides en hiver (jusqu’à -2°C), et journée très chaudes en été (jusqu’à 50°C), bref, c’est le désert. Après, je m’attendais à autre chose quand on me parlait de désert, ici pas de dunes de sable, plutôt des pleines désertiques, une végétation basse, et des animaux qui pullulent dès 4h de l’après midi, à la tombée du jour… C’est le moment de s’arrêter si on ne veut pas risquer sa vie, celle de notre véhicule, et celle de nos amis les bêtes ! Et là place au plus beau spectacle du monde : un plafond d’étoiles, une voie lactée incandescente, le parfum de la terre qui se refroidit, vous, et la nature sauvage. Jamais je n’ai ressenti autant d’inspiration, ni d’envie de vivre le moment présent…

C’est pourquoi ce voyage m’a autant marqué, et que je ne l’oublierais jamais, mais si vous préférez la ville et l’animation, cet itinéraire n’est clairement pas fait pour vous !

Quand partir : Entre avril et septembre pour éviter les températures mortelles (pour vous et votre véhicule). Je suis partie début juin, les températures étaient idéales en journée (environ 25°C) mais très froides la nuit…

Pour plus de détails sur les saisons en Australie, consultez la plage du blog ami Trippin’ Australia : Climat et Météo en Australie!

Comment préparer son voyage : Il n’y a pas beaucoup à préparer côté itinéraire et choses à voir, puisqu’il n’y a qu’une seule route à suivre, donc impossible de manquer ce qu’il y a en chemin. Je dirais qu’il y a 2 choix à faire : en partant de Cairns, soit passer par la Savannah Way, une voie unique où l’on peut y croiser des poids lourds ou par la grande route – limite autoroute, au niveau de Townsville. Ca dépend de ce que l’on cherche : de l’authentique, ou à être rassuré. Et le second choix se fait entre les parcs nationaux de Litchfield et du Kakadu en arrivant sur Darwin, à moins que vous ayez le temps de faire les 2 (encore mieux).

Il faudra juste porter une attention particulière à son matériel : le jerrycan d’essence, le(s) bidon(s) d’eau, la roue de secours et de quoi la changer (parce que tout le monde n’a pas la chance de crever dans une ferme !), et surtout si vous partez en hiver : couettes, duvet, bouillottes, bonnets, gants, chaussettes en moumoute !

vignette_queensland vignette_red center  vignette_top end

Retour à la page : Le tour de l’Australie… en van aménagé

2 commentaires

  1. Pingback :1 road trip dans l’outback australien, ça ressemble à quoi ? (Deuxième partie : Le Red Center) – Drive me to the world

  2. Pingback :Pourquoi l’outback est ce que j’ai préféré en Australie ? (Première partie : le Queensland) – Drive me to the world

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *